Saturday, August 1, 2020

Post-COVID City

Post-COVID City ///////
[FR] [EN]

Un retour « à la normale », comme nous l’entendons dire ça et là, serait une ineptie à l’ère post-Covid19. Nous pensons que l’urbanisme sera au cœur même du processus de réinvention de nos métropoles, de la façon de (re)vivre la ville. Un nouvel urbanisme que nous prônions déjà lors de La Rencontre d’Alger en 2019.
A return to "normal", as we hear it said here and there, would be nonsense in the post-Covid era. We believe that urban planning will be at the very heart of the process of reinventing our metropolises, the way of (re)living the city. A new urban planning that we were already advocating at The Algiers Meeting in 2019.

Alors que les visages s’effacent peu à peu derrière les masques, une étude récente publiée dans la revue Science par des chercheurs de l’université de Harvard estime que la « poignée de main » ne serait pas de retour avant 2022. Par ailleurs, selon de nouvelles données des Nations Unies, deux personnes sur trois habiteront dans des villes d’ici 2050. Dès lors, lorsque surviendraient de telles situations paradoxales où la distanciation sociale serait imposée de fait dans les grandes métropoles, imaginez les répercussions incalculables sur celles-ci. Situations inédites mais amenées à être encore plus fréquentes dans un futur proche. Des événements majeurs auxquels nous ne sommes absolument pas préparés aujourd’hui se conjugueraient ainsi, de plus en plus, demain.
While faces are gradually fading behind the masks, a recent study published in the journal Science by Harvard University researchers estimates that the "handshake" will not return before 2022. New data from the United Nations indicates that two out of every three people will be living in cities by 2050. So when such paradoxical situations arise where social distancing would be de facto imposed in large cities, imagine the incalculable repercussions on them. Situations that have never been seen before, but which are set to become even more frequent in the near future. Major events for which we are absolutely unprepared today would thus increasingly combine tomorrow.

Tokyo / Crédit/Photo : KYODO/MAXPPP
Pour les architectes que nous sommes, la ville a de tous temps été pour nous synonyme de réceptacles (urbain, socio-économique, politique,…) pour les populations qui les ont occupées. La ville nous a restitués ainsi régulièrement au fil de l’histoire des « instantanés » fidèles de la société. Son existence même est conditionnée par cette dualité synchrone (pas nécessairement harmonieuse) entre l’espace et l’habitant. Elle en devient ainsi le reflet par excellence de toutes les civilisations passées et probablement futures.
For us architects, the city has always been synonymous with receptacles (urban, socio-economic, political, ...) for the populations that have occupied them. Throughout history, the city has regularly provided us with faithful "snapshots" of society. Its very existence is conditioned by this synchronous (not necessarily harmonious) duality between the space and the inhabitant. It thus becomes the reflection par excellence of all past and probably future civilizations.

La ville a de tout temps été aussi éprouvée, malmenée, bouleversée par les guerres, les révolutions, les épidémies mais aussi excitée et boostée par les avancées scientifiques et le progrès technologique. Cette mise à l’épreuve permanente à travers les siècles a fini par se parfaire en une science complexe et un art à part entière, bien au-delà de l’architecture : l’urbanisme.
The city has always been tried, battered and upset by wars, revolutions and epidemics, but it has also been excited and boosted by scientific and technological progress. This constant testing over the centuries has finally been perfected into a complex science and an art in its own right, far beyond architecture: urbanism.

De prime abord, nous admettons défendre ouvertement la densité dans la métropole. Nous ne croyons pas à la dé-densification pour la simple raison que dans trente ans, les deux tiers de la population mondiale seront urbaines. Nous préférons donc anticiper le phénomène en l’accompagnant plutôt que de le subir, souvent violemment, de façon frontale. En revanche nous croyons en la mixité urbaine et en la flexibilité spatiale, à toutes les échelles de la ville. Nous devrions être en mesure de concevoir des entités urbaines capables de se régénérer de par elles-mêmes, d’absorber la croissance démographique, les flux des populations et de s’adapter aux situations d’urgence, aux changements politiques et/ou aux catastrophes naturelles.
At first glance, we admit to openly defending density in the metropolis. We do not believe in de-densification for the simple reason that in thirty years' time, two-thirds of the world's population will be urban. We therefore prefer to anticipate the phenomenon by accompanying it rather than suffering it, often violently, head-on. On the other hand, we believe in urban mixing and spatial flexibility at all city scales. We should be able to design urban entities capable of regenerating by themselves, absorbing population growth, population flows and adapting to emergencies, political changes and/or natural disasters.

Cependant, cet urbanisme que nous connaissons depuis la moitié du XXe siècle semble dépassé tout à coup par l’accélération délivrée par la troisième révolution industrielle, et, désormais, la quatrième en cours. Les outils et instruments régissant cet urbanisme ont peu, ou pas, évolué à tel point qu’ils nous apparaissent totalement obsolètes aujourd’hui. Ce sentiment est accentué par la crise sanitaire que nous vivons actuellement à travers le monde, celle du coronavirus, qui vient ébranler davantage nos certitudes.
Par ailleurs, la société se transforme toujours plus vite et la « synchronisation » autrefois évidente et équilibrée entre la ville et sa population semble maintenant désuète. C’était là encore le sujet de La Rencontre d’Alger que nous avions organisée avec des architectes, urbanistes et experts internationaux afin de discuter de la nécessité d’aller vers un nouvel urbanisme. Nous avions intitulé l’événement : Vers un (Nouvel) Urbanisme Disruptif ? – (Disruptif : terme emprunté à l’univers de la technologie, à entendre ici dans le sens Urbanisme de rupture).
However, this urban planning that we have known since the mid-twentieth century seems suddenly overtaken by the acceleration delivered by the third industrial revolution, and now the fourth in progress. The tools and instruments governing this urban planning have evolved little, if at all, to the point where they appear to be totally obsolete today. This feeling is accentuated by the health crisis we are currently experiencing throughout the world, that of the coronavirus, which is further shaking our certainties.
Moreover, society is changing ever faster and the once obvious and balanced "synchronisation" between the city and its population now seems obsolete. This was again the subject of the Algiers Meeting that we organized with architects, town planners and international experts to discuss the need to move towards a new urbanism. We entitled the event : Towards a (New) Disruptive Urbanism? - (Disruptive: a term borrowed from the world of technology, to be understood here in the sense of Urbanism of rupture).

Algiers / Matrix
(c) Nacym Baghli Architects
Il ne s’agit plus d’imaginer ou de concevoir la ville selon un plan urbain figé, sur le long terme, mais bel et bien de donner la capacité à la ville de demain de pouvoir s’adapter quasiment « en temps réel » aux situations auxquelles elle devra être de plus en plus confrontée afin de retrouver rapidement et en toutes situations cette concordance entre une population toujours plus dynamique et son développement spatial, tout en intégrant les facteurs externes dus entre autres, comme déjà évoqué, à l’afflux grandissant des populations vers les villes, au réchauffement climatique, au risque épidémique, aux soulèvements populaires, aux accidents industriels, …etc. 
It is no longer a question of imagining or designing the city according to a fixed, long-term urban plan, but rather of giving the city of tomorrow the capacity to adapt almost "in real time" to the situations it will increasingly have to face in order to quickly find in all situations this concordance between an ever more dynamic population and its spatial development, while taking into account external factors such as, as already mentioned, the growing influx of people into cities, global warming, the risk of epidemics, popular uprisings, industrial accidents, etc.

En somme, la ville du futur pour subsister devra être une ville résiliente, flexible, autonome et intelligente. Intelligente, non pas en termes de Smart-City uniquement (terme à la mode) car n’intégrant pas assez à notre sens tous les facteurs endogènes et exogènes de l’évolution de celle-ci.
In short, the city of the future to survive will have to be a resilient, flexible, autonomous and intelligent city. Intelligent, not only in terms of the Smart-City (a buzzword), as it does not sufficiently integrate all the endogenous and exogenous factors of its evolution.

Nous ne croyons pas plus en la ville dite méditerranéenne qu’en la ville « nord-américaine » dans la mesure où la seconde est une émanation logique et historique de la première.
We do not believe in the so-called Mediterranean city any more than we do in the "North American" city insofar as the latter is a logical and historical emanation of the former.

Jeu d’esprit : Le plan hippodaméen, en damier, de la Rome antique (que nous retrouverons par la suite un peu partout dans le monde) superposé au relief et à la typologie unique de la Casbah d’ Alger du XVIIe siècle nous évoque étrangement le San Francisco actuel et son incroyable trame orthogonale apposée paradoxalement à ces collines surplombant la baie et le l’océan pacifique, créant ainsi des séquences urbaines uniques dans une lumière et un climat méditerranéens.
Ces trois exemples de villes, aussi différentes soient-elles, portent en elles des similitudes. Elles ont été à l’avant-garde à chaque fois en leurs temps.
Mind game: The hippodamean plan, in checkerboard pattern, of ancient Rome (which we will later find all over the world) superimposed on the relief and the unique typology of the Kasbah of Algiers of the 17th century strangely evokes the present San Francisco and its incredible orthogonal grid paradoxically affixed to these hills overlooking the bay and the Pacific Ocean, creating unique urban sequences in a Mediterranean light and climate.
These three examples of cities, as different as they are, bear similarities. They have always been at the forefront of their times.

Metropolis de Fritz Lang est un bel exemple d’interprétation de la mégapole dans une société dystopique où l’on imaginait dès 1927 ce que pourrait advenir de la ville dans ses composantes sociales un siècle plus tard. Le Plan Obus imaginé par Le Corbusier pour Alger à la même période (début des années trente) n’est pas en reste. Une vision cette fois-ci utopique dans l’interprétation de l’urbanisme à grande échelle. Dans Blade Runner de Ridley Scott on nous promettait pour 2019 des voitures volantes dans une ambiance cyberpunk et oppressante d’un Los Angeles futuriste et sombre.
Fritz Lang's Metropolis is a fine example of the interpretation of the megalopolis in a dystopian society where, as early as 1927, we imagined what could happen to the city in its social components a century later. Le Corbusier's "Plan Obus" for Algiers at the same period (early 1930s) is not to be outdone. A vision this time utopian in the interpretation of urban planning on a large scale. In Ridley Scott's Blade Runner, we were promised flying cars for 2019 in a cyberpunk and oppressive atmosphere of a dark and futuristic Los Angeles.

Flying cars from the 1997 film 'The Fifth Element'
Flying cars from the 1997 film 'The Fifth Element'
Toutes ces expériences vécues dans la littérature, le cinéma ou l’art en général, en plus de nos voyages à travers le monde, nous ont certainement nourris et façonnés. Nous estimons que nous avons la chance d’hériter d’un patrimoine inestimable aujourd’hui mais ceci nous encourage activement à imaginer et à produire, à notre tour, le patrimoine de demain. Une expérience et réflexion que nous avions menées avec le projet Algiers20xx en projetant une matrice urbaine inédite au cœur de la baie d’Alger tout en transformant cette dernière en un territoire à part entière, dynamique et vecteur de développement du futur Alger.
L’émergence du (et de) New Dzair, à l’est de la baie, constituera naturellement le nouveau centre du grand Alger, la plaque tournante qui assurera la jonction avec l’ancien à travers des liaisons nouvelles. New Dzair constituera entre autres un laboratoire urbain où seront expérimentés la (sur)densification urbaine, la mixité sociale, l’agriculture en hauteur, la fin-tech, les transports en commun innovants, les campus et centre hospitalo-universitaires connectés et indexés à la nouvelle matrice urbaine.
All these experiences in literature, cinema or art in general, in addition to our travels around the world, have certainly nourished and shaped us. We feel that we are fortunate to inherit an invaluable heritage today, but this actively encourages us to imagine and produce, in turn, the heritage of tomorrow. An experience and reflection that we had carried out with the Algiers20xx project by projecting an unprecedented urban matrix in the heart of the Bay of Algiers while transforming the latter into a territory in its own right, dynamic and a vector of development for the future Algiers.
The emergence of the (and) New Dzair, to the east of the bay, will naturally constitute the new centre of Greater Algiers, the hub that will ensure the connection with the old one through new links. New Dzair will constitute, among other things, an urban laboratory where urban (over)densification, social mixing, high-rise agriculture, fine-tech, innovative public transport, campuses and university hospitals connected and indexed to the new urban matrix will be experimented.

Nous, architectes & urbanistes, devrons définitivement et radicalement repenser notre métier.
We, architects & urban planners, will have to definitively and radically rethink our profession.

Nous pensons notamment à la notion d’espace de bureau qui sera de fait caduque car la manière même de travailler, en vigueur depuis un demi-siècle, sera profondément remise en cause. Ce sont ainsi des millions de mètres carrés qui pourraient alors subitement, « à la lumière » et au terme de cette pandémie, amenés à être reconvertis majoritairement en logements mais aussi en espaces de loisirs et de sports, entre autres, voire en lieux recevant de l’agriculture urbaine. Le télétravail prendra ainsi une place prédominante dans les emplois de demain.
We are thinking in particular of the notion of office space, which will be obsolete because the very way of working, which has been in force for half a century, will be profoundly challenged. Millions of square meters of office space could then suddenly, "in the light" and at the end of this pandemic, be reconverted mainly into residential accommodation but also into leisure and sports areas, among others, or even into places that are used for urban agriculture. Teleworking will thus take a predominant place in the jobs of tomorrow.

Ce sera probablement l’une des conséquences majeures que notre discipline, avec d’autres, devra intégrer et anticiper durant cette période de l’après-Covid-19.
This will probably be one of the major consequences that our discipline, along with others, will have to integrate and anticipate during this post-Covid-19 period.
One Central Park, AJN / Jean Nouvel
Sydney, Australia

L’occupation des territoires hors agglomérations urbaines et l’étalement sur les campagnes ne fera à notre avis plus sens au vu des dernières statistiques et analyses publiées sur le sujet qui prédisent, bien au contraire, et c’est déjà le cas, un retour massif vers les grands centres urbains.
In our opinion, the occupation of territories outside urban agglomerations and the spreading out over the countryside will no longer make sense in the light of the latest statistics and analyses published on the subject, which predict, quite the contrary, and this is already the case, a massive return to the major urban centers.

Ce que nous préconisons c’est d’aller davantage vers la (re)densification intelligente des zones urbaines existantes à chaque fois que cela est possible et nécessaire afin de préserver toujours plus les territoires ruraux et extra urbains en proie toujours à l’urbanisation.
What we are advocating is to move further towards intelligent (re)densification of existing urban areas wherever possible and necessary in order to preserve more and more rural and extra-urban areas still suffering from urbanization.

On pourrait aussi parfaitement imaginer pouvoir isoler et compartimenter un quartier, une ville ou une grande métropole en privilégiant la conception de clusters spatialement, socialement et économiquement autonomes mais interconnectés les uns aux autres. En cas de crise, on pourrait facilement isoler tout un quartier sans en perturber le fonctionnement, ni celui des autres.
We could also perfectly imagine being able to isolate and compartmentalize an entire district, a city or a large metropolis by favoring the design of spatially, socially and economically autonomous clusters but interconnected to each other. In the event of a crisis, we could easily isolate an entire neighborhood without disrupting its functioning, nor that of others.

Enfin, nous encourageons la création d’espaces flexibles, organiques, dans tous les sens du terme, dans la fonction comme dans le volume, par exemple en encourageant les édifices de très grande hauteur capables de recevoir toutes sortes d’activités (en commençant par les sous-sols) : -circulation souterraine, -parkings, -locaux techniques, -unités de recyclage, -espaces commerciaux, -bureaux partagés, -agriculture urbaine, -logements et hôtels, -espaces de sports et de loisirs, -production d’énergie locale, -stations de taxi-volant,...
Finally, we encourage the design of flexible, organic spaces, in all senses of the word, in function as well as in volume, for example by promoting very tall buildings capable of accommodating all kinds of activities (starting with basements): -underground circulation, -car parks, -technical premises, -recycling units, -commercial spaces, -shared offices, -urban agriculture, -housing and hotels, -sports and leisure areas, -local energy production, -flying-taxi stations,...

Ces ensembles organiques interconnectés les uns aux autres dans une matrice urbaine pourront littéralement s’« auto-reproduire » et évoluer, en hauteur comme en largeur, suivant des trames prédéfinies imprimées sur site en 3D en fonction des besoins et nécessités de la communauté urbaine.
These organic complexes interconnected to each other in an urban matrix will be able to literally "self-reproduce" and evolve, in height and width, following predefined grids printed on site in 3D according to the needs and requirements of the urban community.

Le "blob" peut pousser sur une simple feuille buvard, dans une boîte de Petri remplie de flocons d'avoine / MNHN F-G G. Randin
Blob / MNHN F-G G. Randin
Parenthèse : On pourrait dans ce cas précis, pousser la réflexion sur la petite comme la grande échelle urbaine, en nous inspirant du Blob (nom scientifique : Physarum polycephalum). On pourrait étudier les comportements étonnants de cet organisme surprenant capable de prendre diverses formes, de se démultiplier, et doté de capacités d'apprentissage bien que n'ayant pas de cerveau.
Parenthesis: In this specific case, we could in this case, push the reflection on the small as well as the large urban scale, inspired by the Blob (scientific name: Physarum polycephalum). We could study the astonishing behaviours of this surprising organism, capable of taking various forms, multiplying, and endowed with learning abilities even though it has no brain.

Oui, le changement de paradigme sera pour nous total et touchera bien d’autres aspects de la ville, bien d’autres aspects de notre vie quotidienne.
Yes, the paradigm shift will be total for us and will reach many other aspects of the city, many other aspects of our daily life.

Un nouvel urbanisme. Une nouvelle société.
Un nouveau paradigme.
A new urbanism. A new society.
A new paradigm.

Post-Covidxx City

Nacym & Sihem Baghli
Architectes/Architects
/////// Mai/May 2020

PS. Ce texte a été inspiré par/à la demande de Adlène Meddi suite à un post que nous avions publié sur Facebook et la conversation qui s'était engagée avec Md Larbi Merhoum au sujet notamment du devenir de la ville à l’ère #PostCovid19.
PS. This text was inspired by/at the request of Adlène Meddi following a post we had published on Facebook and the conversation we had with Md Larbi Merhoum about the future of the city in the #PostCovid19 era.

Sunday, February 2, 2020

New Dzair City


Imaginez... (*)

EXPO'20 (to be announced soon)
Imaginez l’ancien et le nouvel Alger enfin réunis, autour de la baie.
Imaginez la ville du futur, New Dzair, faisant face à celle du passé, la Casbah, dans un dialogue harmonieux.

Imaginez la mer comme territoire urbain à part entière, parsemé d’îles flottantes, assurant la jonction entre les deux façades d’Alger pour ne faire qu’un.
Dzair Hyperloop 

New Dzair City
Imaginez le nouveau skyline à l’est rivalisant de hauteur avec la topographie à l’ouest.

Imaginez une boucle intelligente, générant et tissant des liens urbains inédits, favorisant ainsi le rapprochement, la fluidité et les échanges d’une extrémité à l’autre d’Alger.

Imaginez les possibilités infinies qu’offre une telle matrice urbaine.
Imaginez...


Chronologie ///////
21.09.2017
23.11.2017
>> I Love DZ
29.06.2018
>> International Ideas Competition
31.12.2018
>> Algiers20xx
26.01.2019
>> La Rencontre d'Alger
01.08.2019
>> Algiers الجزائر Alger 2030/2032
02.02.2020
>> New Dzair City
xx.xx.2020
>> Imagine New Dzair EXPO'20 
to be announced soon!

Restez connectés !
#ImagineNewDzair
Imagine #NewDzairCity /// Soon
تخيل #دزاير_جديدة /// قريباً


Imagine New Dzair
Et vous, quel serait votre Alger du futur ?
و أنت؟ كيف تتخيل جزائرك عن المستقبل؟
And you, what would be your Algiers of the future?
Envoyez-nous vos textes et scénarii avec le hashtag #ImagineNewDzair sur la page Facebook >> https://www.facebook.com/DjisrElDjazair/

Voici un exemple de scénario : « N’7abtou l’ #DownTown Dzair la3chiya ?! Ambiance fort et c’est à 15 mn berk men Alger Centre wella Bab el Oued... en plus ta7wissa chaba 3la el b’7er ! N’7akmou #BateauTaxi bin khamsa wella ndjouzou mel pont ? Choufoulna l’application mobile #EazzyDzair wach t’9oul ? »

Ceci est une simulation d’une discussion d’un groupe de jeunes filles et de jeunes garçons se rendant à #NewDzair le week-end en soirée pour aller voir la dernière pièce de théâtre en vogue, ensuite dîner au tout nouveau restaurant japonais qui vient d’ouvrir au 50 ème étage de la tour #DzairOne avec une vue panoramique à couper le souffle sur la baie d’Alger, puis se promener sur le front de mer #EastSide avant de rentrer sur le vieux Alger par la mer...

Algiers... 20xx? #DzairHyperloop #NewDzairCity #DjisrElDjazair #Dziriettes #FloatingIslands #TaxiBoats #EazzyDzair #DownTownDzair

(*)
Vidéo : Nacym Baghli (San Francisco / Bay Bridge)
Simulation /////// #Algiers20xx
Approche de nuit sur #NewDzair par la mer sur le pont "Y" en provenance de la station du Jardin d’Essai par capsules électriques autonomes (pour 12/24 personnes) via l’application mobile #EazzyDzair

Un autre texte à découvrir ici >>https://www.nacymbaghli.com/2018/06/algiers20xx.html

Wednesday, August 7, 2019

Algiers الجزائر Alger 2030/2032

Alger, le 1er août 2019
[Texte mis à jour le 21.08.2019]


Chers amis, collègues et concitoyens

Nous disposons aujourd'hui de très peu de temps afin d'inscrire officiellement la candidature d'Alger pour l'organisation de l'Exposition Universelle de 2030 et/ou celle des Jeux Olympiques d'été de 2032 [*]

De sérieux concurrents méditerranéens et africains sont déjà en lice.
Les décisions finales sera prononcées respectivement par le Bureau International des Expositions - BIE et le Comité International Olympique - CIO dans les quelques peu d'années à venir.

2030/2032, c'est loin mais c'est déjà demain
EXPO'30 - Proposition de logo
(c) Nacym Baghli 2019

Au delà de l’événement en soi, de dimension mondial, c'est bien de la concrétisation d'un rêve de tout un peuple dont il s'agit en relevant ce grand défi ensemble : Le Rêve Algérien !

70 années après le recouvrement de notre indépendance, il sera (il est déjà) grand temps de donner un nouveau souffle et un nouveau visage à notre pays

- Un projet global pour l'Algérie : sociétal, politique et économique
- Une vision optimiste et ambitieuse sur le long terme
- Une opportunité unique pour notre jeunesse


JO'32 - Proposition de logo
(c) Nacym Baghli 2019
Ce sera bien le projet de toute une nation qui sera porté par toutes les forces vives dont elle regorge

Quand l’Algérie se réveille...
(texte posté sur mon compte Facebook)

Baie d'Alger / Jeux Olympiques / Djisr El-Djazair en "Y"
(c) Nacym Baghli 2019
Anticipons et regardons désormais et y compris au loin, bien au-delà des intérêts de l’instant et enjeux du moment, aussi importants soient-ils.
Eux, nous, finiron.t.s bien par ne plus être là. Notre jeunesse, si.
L’avenir de notre pays lui appartient. Il se construit aujourd’hui. On doit le penser maintenant, sans perdre de temps.
Apprenons à nous projeter dans le temps, à nous fixer de grandes ambitions et des défis à la hauteur de notre grand peuple, notre grande histoire et notre grand pays dans une vision toujours globale, stratégique et sur le long terme avec un ancrage aussi bien africain et méditerranéen que mondial.
On le vaut bien, bien plus que ce qu’on essaye de nous faire croire depuis tant et tant d’années.
Plus de 43M d’habitants sur plus de 2,3M de km2, une position géostratégique, des ressources inestimables, une jeunesse formidable, de la matière grise à foison.
Nous sommes « condamnés » à réussir et à devenir un pays leader, innovant et exemplaire à tout point de vue. Ce n’est pas possible autrement.
Pour ma part, j’y crois fermement.
À chacun de nous de « contaminer » positivement l’autre pour semer cette graine d’optimisme indispensable à l’éveil de toute une nation.


Et l’Algérie se réveilla enfin...

Bien à vous

Nacym Baghli


2030+2032 ///////
World Expo + Olympic Games
المعرض العالمي + الألعاب الأولمبية
Exposition Universelle + Jeux Olympiques

Build our future today بناء مستقبلنا اليوم Construisons notre futur aujourd’hui

2030+2032 ///////
It’s already tomorrow هو بالفعل غدا C’est déjà demain

2030+2032 ///////
Be ready لنكن جاهزين Soyons prêts

2030+2032 ///////
الذكرى ال70 للاستقلال
70th anniversary of independance
70e anniversaire d’indépendance

2030+2032 ///////
Une ambition nourrie depuis 2009
Une vision partagée en 2017
Un projet global pour 2032

[...]
Le projet ambitionne d’être l'acte fondateur du nouvel Alger, le Alger qui se profile déjà pour la génération suivante, celle des années 2030.
Le projet se veut novateur, structurant et stratégique.
Le projet veut accompagner une candidature d'Alger et de l'Algérie à l'Exposition Universelle de 2035 et/ou aux Jeux Olympiques d'été de 2036, voire plutôt, soit respectivement en 2030 et 2032, coïncidant ainsi avec le 70ème anniversaire de notre indépendance.
Le projet veut faire rayonner, de nouveau, Alger dans le bassin méditerranéen et au-delà.
Le projet veut mobiliser les forces vives de tous bords afin d'impliquer le citoyen en général, et l’Algérois en particulier, pour la concrétisation de celui-ci.
Le projet ouvrira de nouveaux horizons pour Alger en désenclavant définitivement la partie Est en connectant intelligemment les deux extrémités de la baie.
Le projet permettra de boucler la boucle en insufflant une dynamique et un développement sans précédent pour Alger.

[...]

Pour lire le Manifeste (texte intégral)
>> https://www.nacymbaghli.com/2017/09/djisr-el-djazair.html
Pour en savoir plus sur la Vision et le Projet Djisr El Djazair >> https://www.facebook.com/DjisrElDjazair/
Le projet ElDjazaïr20xx en 2008 déjà !
>> https://www.nacymbaghli.com/2008/09/eldjazair20xx.html

[*] OU >> ALGIERS EXPO’35 + ALGIERS JO’36

Sunday, June 9, 2019

Storming of Venice

"Anonymous" people visiting "Famous" pavilions [*]
Photomontage: Nacym Baghli, 2018
Source/Photos: Instagram
Storming of Venice
(time to?)
Introduction
.......
We aim to bring the light to both anonymous architecture and architects. To this end, we have initiated a process of reflection and action.
The idea is simple and coherent at the same time: instead of having "famous" pavilions visited by anonymous people, we will (for once) have anonymous pavilions visited by "famous" people.
For this purpose, we will use the repressed spaces of Venice: the floating cemetery of San Michele, the mainland of Mestre and the sequenced beaches of the Lido. (sketch below)
To better understand the whole reflection process (still ongoing), please take a look on the texts below, including a letter we wrote more than a year ago to Paolo Baratta on this subject.
We obviously invite everyone to take part of this "temporary and ephemeral" Storming of Venice for the next biennales (and triennales), it is time to!
Our objective also, in the same vein as this one, is to obtain (finally) a first participation of our country Algeria in the Venice architecture Biennale. Project already attempted in the past by some actors and personal initiatives (including us), but in vain. It's time for that too!
.......
N&S Baghli


Learning from Denise
Philadelphia, June 28th, 2019
Signed book - Philadelphia, Oct. 30th, 2014
Robert Venturi & Denise Scott Brown
Photo: Nacym Baghli
Dear Nacym and Sihem,

Thank you so much for your message.
Your comments about the inclusion of “anonymous architecture” and the ordinary fits with our own ideas of the vernacular.
You are taking the underdog’s side against “starified and (over)mediatized architecture” but I think the fight for the ordinary is a worthy cause.
I salute your effort and the extraordinary work you are doing for your country and Venice.

Warmly,

Denise Scott Brown

Read our tribute to Denise here >>



Network
.......
Dear all,
Hope you are doing well.
We wanted to share this important issue with you.
We want to bring Anonymous Architecture (and thereby Anonymous Architects) to the biennale in a kind of a temporary/ephemeral ‘Storming of Venice’.
No matter in 2020, 2022, or 20xx.
We believe this is crucial for the survival of architecture as a whole, critical, consistent and coherent.
We hope you would join us into the AA collective to contribute to this project and vision in the way that seems most appropriate to you.
As a reminder, AA - Anonymous Architecture - constitutes 99,99% of the global built (and unbuilt) heritage, and therefore, 99,99% of Architects remain Anonymous.
They will never have any visibility, their architecture neither. Never ever.
It is time to give them the floor, and the ‘image’.

For this, we recently sent a letter to Mr. Paolo Baratta, the president of La Biennale di Venezia, to explain our approach and deep concern vis-à-vis the turn that are taking biennales and triennales of architecture nowadays.
Please read it below (in both langages: english and french)
(the letter is now public since June 9th, 2019)

More information to come.
Please let us know if you had any question or suggestion regarding this.
All the best,
.......
Nacym & Sihem Baghli
Architects
AA Collective [Algiers]
May 29th, 2018

.......
[*] Location: Swiss Pavilion at La Biennale di Venezia
FREESPACE: 16th International Architecture Exhibition 
.......
Issues
United Colors (Minds) of Venice
On Critical Architecture today...
La Pensée Unique ?

.......
Hashtags



"Storming of Venice" Project
Sketch: Nacym Baghli, 2019
Text in the introduction (above)
Letter from a COUPLE
of ARCHITECTS
to Mr. Paolo Baratta
President of La Biennale di Venezia
Algiers - May 27th, 2018
[EN]

Dear Paolo Baratta,

We are (re)writing to you today to share with you an innovative approach that we are planning for the next architectural biennale in Venice, in 20xx.
It reflects many of our current concerns, including the invisibility and silence surrounding ordinary, invisible, architecture, which we refer to here as anonymous architecture.
This is a major concern for us, both intellectually and formally.

Indeed, this anonymous architecture, which represents 99.99% of our built environment, our cities and our countryside, and yet serves as the backdrop and foundation for barely 0.01% of visible architecture, must in our opinion finally be revealed, with dignity, to the public at large.
It is nothing more than a "takeover" of the media space that we consider legitimate and necessary, albeit temporary, for the one that has always carried and wrapped in a case the starified and (over)mediatized architecture that we all know.
In the current trends where we fortunately see the emergence of movements in the wake of gender equality such as Me too, We too, and Voices of women,... to name but a few; it seems important and timely to us today that a movement of the kind of AA (for Anonymous Architecture) is emerging soon, inexorably.
Anonymous architecture, very real, is carried by these men and women whose names and faces are unknown, but who, however, actively contribute to the construction of tomorrow's architectural heritage.
They constitute the very matrix of it.
We must pay tribute to them.

So, we asked ourselves, what better opportunity than the Venice Biennale to serve as a megaphone and a critical and intelligent receiver/receptacle for this project?
We remain convinced that such an event will set a precedent in the profession and in the discipline, both in terms of content and form.
This will generate a strong interest for the media, the general public, academics and professionals. A new angle of view will be proposed to them.
The benefits will, in our opinion, be so significant that we expect a paradigm shift at the end of this process.

We would be, (we are!), quite willing to take up this immense and noble challenge for 20xx, after your agreement, of course, and with your precious support.
Be careful, this exceptional edition (a special edition biennial?) will not be about putting names and faces on a distinction or prize.
It will be a question of highlighting, for once, the common sense (apparent or hidden) of a collective, the modest and resonant imagination of a group, the common and sober creativity of a neighbourhood, the daily initiatives of a local community, the ordinary madness of a city, or, quite simply, the consecration of banality in this anonymous architecture, the very one that represents and embodies the 99.99% (built or not), and which is carried by the silent majority of women and men, both architects and anonymous.
Our ambition is to restore the image of the banal, the ordinary, of this anonymous architecture so that it no longer carries this heavy burden, this negative connotation with a pejorative impact.
The emergence and highlighting of anonymous architecture seems to us to be crucial, even fundamental.

Precisely and in this regard, after the exceptional and masterly "Fundamentals", AA will now set the tone (donner le La) for young critical minds and future generations of architects insofar as it will stimulate a new and unprecedented reflection and approach in our relationship to everyday architecture. De facto, another report, this time dispassionate and demystified, will reveal itself in the face of mediatized architecture. Balance.

We, a collective of architects of various nationalities, representing all continents, filled with this humanist and universalist spirit, want to finally give voice (and image) to these thousands of anonymous architects who contribute, throughout the world, each in their own way and culture, to the construction of the cities and countryside of today and tomorrow.

Mister President of La Biennale di Venezia,
We would be extremely pleased and honoured to meet with you to further share with you our project and vision for this temporary and ephemeral "takeover" on your biennial, with your good consent, of course.

A reversal (of the situation) and a critical, peaceful and much needed questioning of Architecture. This is our ambition.

Yours sincerely,

Nacym & Sihem Baghli
Architects



The Golden Lion awarded to Anonymous Architects
Biennale Architettura 20xx
Photomontage: Nacym Baghli, 2018
Lettre d'un COUPLE d'ARCHITECTES
à Mr Paolo Baratta
Président de La Biennale di Venezia
Alger - 27 mai 2018
[FR]

Cher Paolo Baratta,

Nous vous (ré)écrivons aujourd’hui afin de vous faire part d’une démarche inédite que nous imaginons pour la prochaine biennale d’architecture à Venise, en 20xx.
Elle traduit plusieurs de nos préoccupations actuelles, dont notamment celle relative à l’invisibilité et au silence pesant entourant l’architecture ordinaire, invisible, que nous appelons ici architecture anonyme.
C’est une préoccupation majeure pour nous, tant intellectuelle que formelle.

En effet, cette architecture anonyme qui représente 99,99 % de notre cadre bâti, de nos villes et de nos campagnes, et qui sert pourtant de trame de fond et d’assise pour à peine 0,01 % de l’architecture visible ; elle se doit à notre avis d’être enfin révélée, dignement, au grand jour et au grand public.
Il ne s’agit, ni plus ni moins que d’une « prise de pouvoir » de l’espace médiatique que nous considérons légitime et nécessaire, certes temporaire, pour celle qui a porté depuis toujours et enveloppé dans un écrin l’architecture starifiée et (sur)médiatisée que nous connaissons tous.
Dans les tendances et courants actuels où l’on voit heureusement émerger des mouvements dans le sillage du combat pour l'Égalité des sexes tels que : "Me too", "We too", et "Voices Of Women" (la voix des femmes),… pour ne citer que ceux-là ; il nous semble important et opportun aujourd’hui qu’un mouvement de la sorte, tel que AA (pour Architecture Anonyme) voie incessamment le jour, inexorablement.
L'architecture anonyme, bien réelle, est portée par ces femmes et ces hommes dont on ne connait ni les noms, ni les visages, mais qui, pourtant, contribuent activement à la construction du patrimoine architectural de demain. Ils en constituent la matrice même.
Nous nous devons de leur rendre hommage.

Alors, nous nous sommes demandés, quelle plus belle occasion que la biennale de Venise pour servir de porte-voix et de récipient/réceptacle critique et intelligent à ce projet ?!
Nous restons convaincus qu’un tel événement constituera un précédent dans la profession et dans la discipline, tant par le fond que par la forme.
Cela suscitera un intérêt certain pour les médias, le grand public, les académiques et les professionnels. Un nouvel angle de vue leur sera proposé.
Les retombées seront, à notre avis, tellement importantes que nous escomptons bien un changement de paradigme au terme de ce processus.

Nous serions, (nous sommes !), tout à fait disposés à relever cet immense et noble défi pour 20xx, après votre accord, bien sûr, et avec votre précieux soutien.
Attention, il ne s’agira pas dans cette exceptionnelle édition (une biennale Hors-Série ?) de mettre des noms et des visages sur une distinction ou un prix.
Il s’agira bien de mettre en avant, une fois n’est pas coutume, le bon sens (apparent ou caché) d’un collectif, l’imaginaire modeste et résonné d’un groupe, la créativité commune et sobre d’un quartier, les initiatives quotidiennes d’une collectivité locale, la folie ordinaire d'une ville, ou, tout simplement, la consécration de la banalité dans cette architecture anonyme, celle-là même qui représente et incarne les 99,99 % (construite ou pas), et qui est portée par la majorité silencieuse de femmes et d'hommes, architectes et anonymes à la fois.
Nous ambitionnons bien à travers notre démarche de redorer le blason du banal, de l’ordinaire, de cette architecture anonyme afin qu’elle ne porte plus ce lourd fardeau, cette connotation négative à portée péjorative.
L’émergence et la mise en lumière de l’Architecture Anonyme nous semble capitale, voire fondamentale.

Justement et à ce propos, après l’exceptionnel et magistral « Fundamentals », AA donnera désormais le « La » pour les jeunes esprits critiques et futures générations d’architectes dans la mesure où elle suscitera une nouvelle réflexion et approche, inédites, dans notre rapport à l’architecture de tous les jours. De facto, un autre rapport, dépassionné et démystifié cette fois-ci, se révélera face à l’architecture médiatisée. L’équilibre.

Nous, collectif d’architectes de diverses nationalités, représentant tous les continents, emplis de cet esprit humaniste et universaliste, voulons donner enfin la parole (et l’image) à ces milliers d’architectes anonymes qui contribuent, de par le monde, chacun à sa façon et dans sa culture, à la construction des villes et campagnes d'aujourd’hui et de demain.

Monsieur le Président de La Biennale di Venezia,
Nous serions extrêmement ravis et honorés de vous rencontrer afin de vous faire davantage part de notre projet et de notre vision quant à cette « prise de pouvoir » temporaire et éphémère sur votre biennale, avec votre bon consentement, bien entendu.

Un renversement (de situation) et une remise en question critique, pacifique et ô combien nécessaire pour l’Architecture. Telle est notre ambition.

Bien à vous,

Nacym & Sihem Baghli
Architectes

.......
Related articles
>> ₩¥$!₩¥G
>> Rem's Cadavre Exquis
>> XXII Triennale di Milano

Saturday, February 9, 2019

XXII Triennale di Milano

The Bay as a RRR/t
Nacym & Sihem Baghli (c) 2019
RRR/t
We are glad and honoured to be part of "Broken Nature: Design Takes on Human Survival" and represent Algeria at La Triennale di Milano this year with our vision ⁦Algiers20xx, part of ‪Djisr El Djazair project, with the following statement: "The Bay as a Repairing, Reunifying and Reconciling Territory"

TEAM
Nacym & Sihem Baghli /////// ALGERIA
Architects + Co-founders of the « Djisr El Djazaïr » vision/project
More information >> www.nacymbaghli.com

CONTEXT
2018 - "I believe we are at a time in society where open and honest communication is not only necessary, but revolutionary. When governments and political systems are no longer a reference point for progress, we look to other places, such as creative institutions, to facilitate that dialogue. Our aim is to change the definition of what it is to be a cultural centre; the Triennale will be a place of reflection and debate, connected with the contemporary culture in a dynamic way that offers new point of view on topics that lie at the very core of our global society."
Stefano Boeri

BROKEN NATURE
Algiers, in 20xx, view from space...
"The XXII Triennale di Milano, Broken Nature: Design Takes on Human Survival, highlights the concept of restorative design and studies the state of the threads that connect humans to their natural environments..."
Paola Antonelli

STATEMENT
Broken Nature: Repaired?
"The Bay as a Repairing, Reunifying and Reconciling Territory"

CHRONOLOGY
A - Djisr El Djazaïr /////// For a strong and founding act of the new Algiers – 21.09.2017
B - Algiers20xx /////// International Ideas Competition – 27.06.2018
Broken Nature
Official logo - la Triennale di Milano, 2019
C - La Rencontre d’Alger /////// Towards a Disruptive Urbanism? – 26.01.2019
D - La Triennale di Milano /////// The Bay as a Repairing, Reunifying and Reconciling Territory - 28.02.2019

CREDITS
IX Triennale di Milano, 1951
Intervento di Le Corbusier al convegno De Divina Proportione
a - Nacym & Sihem Baghli: La Rencontre d’Alger - Poster, 2019
b - Nacym & Sihem Baghli: Algiers20xx - the Matrix, 2018
c - Nacym Baghli: Photomontage - View from the ISS - Photo by Thomas Pesquet, 2017
d - Nacym Baghli: Bay of Algiers/Manhattan - Google Earth, 2012
e - Gillo Pontecorvo: The Battle of Algiers, 1966
f - Le Corbusier: Plan Obus, 1930
g - Unknown: Dassault Mystère IV - Collection Pierre Jarrige - Alger, 1960
h - Akram Azizi: Smart Islands - Algiers20xx - First incentive prize, 2019
i - Nacym Baghli: I LOVE DZ - Text + Logo, 2017
j - John Ogilby: Old Mediterranean Map - Algiers, 1690
k - Bellin Jacques-Nicolas: Plan de la Baye d'Algers et ses Environs, 1764
l - P.J. Witdoeck, Colonel Rottiers: Carte de la Baie d'Alger, 1828
m - Nacym & Sihem Baghli: DZAIR J’DIDA / Algiers20xx - Text, 2018
n - Nacym Baghli: DZAIR Q’DIMA / Chère Lalla - Text, 2018
o - Nacym & Sihem Baghli: Hope - Living together, 2018
p - Nacym Baghli: Photomontage - Bay of Algiers + Vasco da Gama bridge, 2017

More information to come.
N & S Baghli

Links:
Broken Nature
http://www.brokennature.org/
La Triennale di Milano
http://www.triennale.org/en/
Hashtag
#BrokenNature

Illustrations:
1 - RRR/t Official poster - la Triennale di Milano, 2019
2 - Algiers, in 20xx, view from space...
Original photo: Thomas Pesquet
Algiers from the International Space Station
Photomontage: Nacym Baghli
3 - Broken Nature - Official logo
4 - Le Corbusier at la IX Triennale di Milano, 1951