Thursday, September 21, 2017

Djisr El-Djazair///////جسر الجزائر

Illustration "Djisr El-Djazair" (Photomontage)
Nacym Baghli Architects, 2012
Pour un acte fort et fondateur du nouvel Alger.

Appel à Manifestation d’Intérêt
Appel à Contribution
Pour les mises à jour, nous vous invitons à consulter directement la page Facebook ici >Djisr El-Djazair

Texte préliminaire

Schéma de principe
Nacym Baghli Architects, 2012
Illustration "Djisr El-Djazair" (Photomontage)
Nacym Baghli Architects, 2012
Une Idée
Une vision urbaine avant tout, suivie d'une 
initiative citoyenne, pensée et initiée par le fenCLUB et portée par un collectif pluridisciplinaire composé d’hommes et de femmes passionnés et talentueux, venant d’horizons divers, avec comme dénominateur commun cet amour incommensurable pour Alger, Algiers,… El-Djazair.

Une Ambition
Le projet ambitionne d’être l'acte fondateur du nouvel Alger, le Alger qui se profile déjà pour la génération suivante, celle des années 2030.
Le projet se veut novateur, structurant et stratégique.
Le projet veut accompagner une candidature aux Jeux Olympiques d'été pour Alger en 2036, voire plutôt, en 2032, coïncidant ainsi avec le 70ème anniversaire de notre indépendance.
Le projet veut faire rayonner, de nouveau, Alger dans le bassin méditerranéen et au-delà.
Le projet veut mobiliser les forces vives de tous bords afin d'impliquer le citoyen en général, et l’Algérois en particulier, pour la concrétisation de celui-ci.
Le projet ouvrira de nouveaux horizons pour Alger en désenclavant définitivement la partie Est en connectant intelligemment les deux extrémités de la baie.
Le projet permettra de boucler la boucle en insufflant une dynamique et un développement sans précédent pour Alger.

Un Appel
Après longue réflexion, et par une démarche que nous voulons citoyenne et intellectuelle, nous avons décidé de rendre public et interactif ce travail afin de le partager avec le plus grand nombre d’entre vous au vu du caractère particulier et exceptionnel que revêt ce projet pour Alger, et pour les Algérois.

Cette réflexion a commencé par un texte d'abord, en 2008, exprimant le désir de doter Alger d'un projet à sa hauteur (> lire le texte ici), intitulé simplement « ElDjazair20xx ». Par la suite, est venu un croquis anodin mais qui résumait déjà clairement la problématique d’El-Djazair, présenté lors d’une entrevue exceptionnelle avec l’architecte néerlandais Rem Koolhaas (*) (> voir le croquis ici). Enfin, en 2012, nous avions véritablement entamé la réflexion sur ce qui constituait alors, pour nous encore, une véritable énigme urbaine, longuement restée irrésolue, alors même qu’elle nous semble être une évidence aujourd’hui. Elle nous saute désormais aux yeux, à savoir, réconcilier les deux Alger, celui d’hier et celui de demain, par ses deux bouts. Relier, et rallier, les deux façades qui s’opposent (que tout semble opposer par ailleurs) en se regardent en chiens de faïence depuis bien trop longtemps, réclamant chacune son droit de regard sur le futur d’Alger. « Boucler la boucle ». Boucler cette boucle infernale en suscitant un véritable « appel d’air », d’urbanité, de créativité et d’architecture par le flanc Est en « court-circuitant » en quelque sorte l’histoire et la géographie d’Alger, et l’ouvrir enfin sur son avenir que nous entrevoyons d’ores et déjà radieux et flamboyant, de part et d’autre de la baie. Le Alger de cette première moitié de siècle, de ce début de millénaire.
Le Alger de nos enfants.

C’est une démarche simple, citoyenne, intellectuelle, naïve presque, que nous revendiquons et souhaitons humaniste et fédératrice, pour l’intérêt exclusif de la future génération d’Algéroises et d’Algérois, de cœur ou de sang. Aucun conflit d’intérêt, aucune ambition cachée, et encore moins un quelconque monnayage de ce projet ne sera toléré. Nous y veillerons, tous ensemble. Nous le faisons uniquement pour l’amour de notre ville et de notre pays, qui en portent d’ailleurs le même nom, El-Djazair.

La démarche est simple aussi dans le sens où tout sera publié, publiquement, comme nous sommes en train de le faire dès à présent via les réseaux sociaux (> voir Djisr El-Djazair), en toute transparence.

Nous vous invitons à travers cette plateforme à participer, à faire entendre votre voix sur ce projet. Toutes les initiatives, les critiques et les commentaires sont les bienvenus dans la mesure où ils seront constructifs et aideront à la concrétisation de ce beau projet, critique et exaltant, que mérite tant Alger.

Il est certain que les temps sont difficiles, mais d’une initiative de la sorte, et de manière inattendue, peut naître beaucoup d’espoir tout en nourrissant beaucoup d’attentes, dans tous les domaines.

Cette initiative a pour ambition aussi de préparer et d’accompagner Alger pour une candidature aux Jeux olympiques d’été dans les années 2030/2040, pourquoi pas, dès 2032 en faisant coïncider ainsi cet événement majeur avec le 70ème anniversaire de notre indépendance. Quel beau message d’espoir et de paix pour nos enfants ! Nous en avons tous tant besoin par les temps qui courent.

Nous restons persuadés que de telles démarches seraient bénéfiques et aideraient à améliorer et à stimuler le quotidien des Algérois, ici, et partout ailleurs là où cela serait nécessaire.

Nous sommes sereins aussi quant à l’évolution de cette démarche et son développement futur car nous avons bien perçu les signaux positifs émis dans ce sens par les institutions et les pouvoirs publics. Nous savons déjà les mesures prises dans ce sens pour la décennie à venir à travers le plan de développement « Alger 2030 » et plus récemment, « Alger Smart City ». À ce propos, ce projet contribuera certainement, en toute humilité, à consolider et à confirmer définitivement ces choix justes et parfois audacieux qui ont été entrepris grâce aux talents et à la ténacité des personnes qui se sont impliquées, corps et âmes (elles se reconnaîtront) dans ces entreprises pour qu’elles puissent voir le jour, contre toute attente, et ce malgré toutes les difficultés évidentes, que nous connaissons tous, rencontrées sur le terrain.

Pour finir, notre vision est que le Alger d’hier et celui de demain finiront par s’entrelacer, tomber dans les bras l’un de l’autre, et fêter ces retrouvailles tant attendues. Djisr El-Djazair a cette ambition-là, saine, sincère et pérenne. Réconcilier la ville d'Alger avec elle-même en lui offrant par cet écrin, le viaduc, son île artificielle El-Dziria, et sa double perspective, un nouveau champ des possibles. Le futur interagira et dialoguera directement avec le passé en intégrant brillamment le présent, dans une harmonie des temps.

Cette vision, que nous souhaitons partager avec vous tous aujourd’hui, en ce premier jour d’automne et à la veille de cette nouvelle année hégirienne, nous le faisons pour que les plus jeunes en bénéficient demain. Cette vision contribuera, nous l’espérons, au bien-être des Algérois (avec un grand A), à l’amélioration de notre quotidien « urbain », à l’émancipation de notre société, au rayonnement de notre ville, et de par là même, celui de notre pays, et, enfin, à faire l’expérience d’une mobilisation inédite autour d’un projet et d'un rêve communs, mobilisation qui se veut sereine, constructive, ludique, créative, intelligente, citoyenne autour de ce que nous avons de plus cher, le vivre ensemble.

Au plaisir de vous compter parmi nous dans cette belle aventure Algéroise, pour un acte fort et fondateur du nouvel Alger.

Alger, le 21 Septembre 2017
N., F., S. & L. Baghli
Architectes

(*) Suivant une lettre que nous luis avions adressée (> voir la lettre ici), nous avons eu l’honneur d’être reçus par Rem Koolhaas, sur son invitation, en 2010 au siège de OMA (Rotterdam, NL)
------
Description sommaire du projet

Le Viaduc « Djisr El-Djazair »
Type : à Haubans reliant les deux extrémités de la baie d'Alger en Y (à trois bras, en fourche)
Tronçon 1 : 10 km (El Marsa - El-Dziria - Jardin d’Essai / Pénétrante des Annassers)
Tronçon 2 : 7 km (El-Dziria - Kettani / Pénétrante du Frais Vallon)
Longueur totale : env. 10 + 7 = 17 km
Accès autorisé : Véhicules légers, 2 Roues à moteur, Tramway, Véhicules Sécurité/Service, Personnel autorisé
Accès non autorisée : Piétons, Cyclistes, Grand public
Nombre de voies : 2 x 3 voies carrossables (dont une d'urgence) + 2 voies centrales (Tramway)

L’île artificielle « El-Dziria »
Diamètre : > 1 km < 3 km
Type : Plateforme flottante
Activités : Tourisme/Loisirs/Transport maritime
Voies maritimes desservies : 6
À partir de l’île « El-Dziria » vers : Kettani, Jardin d’Essai, Sablettes, Bordj El Kiffan, Bateau Cassé, El Marsa

La Station « El-Dziria »
Type Métro
Diamètre : > 100 m < 200 m
Nombre de voies : 2 voies ferroviaires

Coût estimatif du Projet
env. 1,5 Milliard U.S.D. (Viaduc)
Financement : Public/Privé/Dons/Mécénat/Autofinancement (péage/abonnements/billetterie/…)
Durée estimative de la construction : > 3 ans < 5 ans

-------
Contact/Adhésion

-------
Articles connexes
>en filigrane...

-------
Crédit photos
Internet, Photomontage, Baie d'Alger, Pont Vasco da Gama (Lisbonne, PT)


Appel à un débat public et ouvert autour de #DjisrElDjazair
-------
Nous vous invitons à rejoindre et suivre les discussions sur la page Facebook de >>Djisr El-Djazair où toutes les problématiques et questionnements seront posés sans tabou et en toute transparence. C'est le but premier de ce projet. Nous le voulons collaboratif, interactif, participatif, citoyen, sain, ludique, dynamique, et ouvert à toutes les propositions et critiques constructives. Rêver d'un avenir meilleur pour Alger est indispensable à l'amélioration du « vivre ensemble » de tous les Algérois. Leur redonner confiance en soi, en leur ville, les rapprocher davantage, les uns aux autres en imaginant ce "pont" qui prend ici tout son sens, un symbole de ces toutes prochaines retrouvailles. Il veillera à connecter, rallier, relier subtilement les deux façades de cette magnifique baie qui, depuis toujours, semblent s'être opposées alors que nous sommes convaincus du contraire. L'île "El-Dziria", en rassembleuse, jouera aussi pleinement son rôle, trônant au milieu de la baie, et offrant cette halte insoupçonnable pour les Algérois d'où ils pourront désormais contempler, comme jamais ils n'auraient pu le faire par le passé, leur ville, Alger, et la (re)découvrir sous un tout nouveau visage pour aborder l'avenir dans un panorama époustouflant. Notre souhait est de mobiliser toutes les forces vives, jeunes et moins jeunes, sur des actions saines et constructives. C'est encore la meilleure façon de faire progresser le quotidien de chacun, et la société en général. Une fois encore, nous voulons ce projet optimiste, réaliste, car nous sommes convaincus qu'il l’est, grâce à vous tous, et surtout que chacune et chacun de nous puisse se l’approprier afin que, demain, il appartienne à la majorité, porté haut et fort, pour les générations futures. Encore une fois, il ne s'agit pas d'un simple "#PlanDeCirculation" comme pourraient l'imaginer certains, ce que, par ailleurs, nous pouvons comprendre. C'est bien au-delà. Nous tâcherons d'expliquer à chaque fois que ce sera nécessaire notre démarche, ambition et philosophie, en toute simplicité, car #DjisrElDjazair est une vision avant tout positive que nous voudrions projeter sur l'avenir de notre ville, et celui de notre pays. La #Casbah rayonnera de nouveau et brillera de mille feux grâce à son alter-ego géographique d'aujourd'hui, et historique de demain, El Marsa, Tamentfoust et toute cette partie enclavée de l'est d'Alger. Un "appel d'air" sera ainsi créé sur cette partie d'Alger que nous avons l'habitude de considérer lointaine, difficile d’accès, car elle l'est véritablement actuellement. Le pont va susciter un flux et une dynamique naturels, d'ouest vers l'est, qui vont entraîner un développement considérable et sans précédent tout le long du parcours en s'appuyant toujours sur les études urbaines actuelles et projetées d'Alger tout en les consolidant. Nous imaginons déjà sur le plan urbain (voir carré jaune sur le schéma de principe) cet alter-ego du futur (et futuriste) de la #Casbah : un pôle d'excellence consacré aux #NouvellesTechnologies, au #DéveloppementDurable et à la #FinTech. Pourquoi pas notre "#City" Algéroise, notre "#SiliconValley", avec des bâtiments intelligents à la mesure et à la "hauteur" des ambitions d'#AlgerMonde et de #AlgerSmartCity. Ce dialogue tant attendu, entre le passé et le futur, entre l'ouest et l'est, entre la géographie et l'histoire d'Alger, s'établira grâce à #DjisrElDjazair qui jouera un rôle déterminant pour l'accomplissement et la réinvention de notre ville qui n’arrête pas de s'essouffler, par manque, parfois, d'un simple geste comme celui-ci qui respire le bon sens. Rejoignez-nous dès maintenant dans ce qui sera assurément une longue, belle, et non moins excitante aventure.
Nacym Baghli

Tags
#Alger #Algérie #Algeria #Algiers #Architecture #Urbanisme #Design #Art #Viaduc #Pont #Ville #Métropole #Aménagement #Construction #OuvrageDArt #Baie #Casbah #Environnement #Tourisme #Economie #Sociologie #FinTech #Technologie #DéveloppementDurable #Energie #EnergiesPropres #SmartCity

No comments: