Saturday, August 19, 2017

Le Laid, Le Beau & Le Critique

Francis Bacon
Three Studies for a Self-Portrait (1979-80)
The Metropolitan Museum of Art, NYC

J’aime le Laid, le Banal,
le "Critique".

J’aime ce qui m’interpelle,
me questionne,
me tourmente,
m’interroge.

Le beau,
l’accepté,
le convenu,
ne m’intéressent point.

Le beau est figé, arrêté, définitif.
Le laid, le banal, élargissent le champ des possibles.

Le beau est condamné, à perpétuité, définitivement.
Le laid, le banal, sont inachevés, critiques, critiquables, discutables.

Le beau est enseigné, martelé, décrété, acclamé, imposé.
Le banal est instinctif, inné, innocent.

Le beau est prisonnier de ses amateurs.
Le laid, lui, est libéré de ses détracteurs.

Le beau m’indiffère, me laisse de marbre.
Le banal m’inspire, attise ma curiosité.

Le beau est gravé dans le registre officiel de la bienséance.
Le laid ne s'encombre pas des canons « officieux » de la beauté.

Le laid m’émeut, me raconte une histoire, drôle, douloureuse, parfois les deux dans le même temps.
Le beau ne me dit rien, rien que je ne sache déjà.

Le laid éveille mes sens, excite mon imagination, titille mon « intellect ».
Le beau m’anesthésie, m'endort, me tue à petit feu.

Le beau est factice, corrompu, altéré.
Le laid est vivace, authentique, chaotique.

Le beau se travestit pour survivre.
Le laid se met à nu, ne meurt jamais.

Le banal remplit l’espace, nos rues, nos villes, tout en silence.
Le beau, fige l’espace, nos rues, nos villes, en criant fort.

Le laid, le banal, traversent les temps, discrètement, avec honneur et humilité.
Le beau, lui, supplie le temps, avec orgueil et arrogance.

Le beau exige toujours plus de l’autre.
Le laid est, quant à lui, fier et indépendant.

Le beau a besoin du laid et du banal pour exister.
Le laid, le banal, eux, n’ont nul besoin d'autrui.

À se demander, à propos du laid et du banal...
N'ont-ils jamais eu, historiquement et véritablement, le « beau » rôle ?
N'ont-ils jamais été, secrètement, désirés ?
N'ont-ils jamais été, simplement, beaux ?

(Critica)lement vôtre,
NB

Illustration :
Critical Beauty? / Beauté Critique ?
Francis Bacon
Three Studies for a Self-Portrait (1979-80)
The Metropolitan Museum of Art, NYC


-------
Articles connexes :
Art Attack!
Le Génie du Vide

No comments: